Quelques cartes postales ...

j'ai parfois envie de laisser une trace de ma vie, sur la vie. Photos, textes, coup de cœur, colère, joie, printemps, été, automne, hiver, seront mes cartes postales à venir.

28 avril 2010

Josy et ses créations...

Samedi, avant le spectacle dont j’ai parlé sur mon post précédent, je suis allée flâner au petit marché provençal. J’ai fait alors la rencontre de Josy avec qui j’ai sympathisé.

Au fil de notre conversation et de ses explications concernant ses créations, je lui ai proposé de lui faire un clin d’œil sur mon espace.

J’espère Josy que vous pardonnerez la qualité de mes prises de vue, comme vous le savez elles ont été improvisées, sans préparation et mise en valeur.

Je vous présente donc l’artiste en lieu et place de son stand …

Josy1

Josy3

Petite vision d’ensemble.

Josy2_

Josy est originaire d’Eyguières, non loin du village d’Aureille dont j’ai souvent parlé rapport à ma tante Joséphine et mon oncle Eugène, qui ont à leur manière marqué mon histoire.

Son art a été fortement influencé par les paysages qui l’entourent. Peintures sur tuiles, coussins, jolis petits canapés aux tissus typiques bien connus des provençaux, ont le parfum de la région des Baux.  J’ai pu retrouver les couleurs de la nature, chevaux, taureaux, flamands roses et autres.

Je n’ai pu voir l’intégralité de ce qu’elle sait faire, je vous propose de découvrir quelques-unes de ses tuiles.

Tuile_2_copie

Tuile_1_copie

Tuile_3_copie

Tuile_4_copie

      Un canapé miniature rempli de lavande embaumait le stand de son parfum…

Canap__lavande_

Les galettes de chaises et napperons apportaient une ambiance printanière et fleurie…

Tissus_Provence

Ainsi que des poupées « Parisiennes » à la griffe provençale.
(Tissus de Paris & lavande)

Poup_e_1

Poup_e_2_

Depuis son retour de l'île de la Réunion, des poupées aux costumes créoles sont en préparation. Quel sera leur parfum ?

Une vision plus large de ces mignonnettes qui sont en plus très décoratives. Elles étaient accompagnées de grenouilles rigolotes et de petits sacs aux tissus colorés.

Poup_es_Parisienne_et_animaux

Poup_es_Parisiennes_et_animaux2_

S_parateur

Merci Josy pour votre gentillesse ! Peut-être qu’un jour nos chemins se croiseront à nouveau …

Josy_petitformat


25 avril 2010

Joseph d'Arbaud...

Joseph_d_Arbaud

Tous ceux qui ont suivi mon ciel au fil du temps (mon ancien blog en sommeil), se rappelleront sans doute trois de mes photos prises au printemps dernier à l’entrée de la maison du célèbre poète Joseph d’Arbaud « La petite bastide » .

_c_LNK_le_5_avril_2009

 

_c__LNK_le_5_avril_2009_2

_c__LNK_le_5_avril_2009__3

 

Élevé dans l’amour de langue provençale et très respectueux de Frédéric Mistral, le « petit Joseph » en lisant les poèmes de Marie d’Arbaud sa maman, avait de quoi avoir envie de prendre à son tour la plume et écrire.

Il devint manadier, poète, écrivain et journaliste.

Clic ici pour lire mon post.

Je ne savais pas que nous fêterions le 60ème anniversaire de sa mort un an après chez moi… ou presque !

C’est donc hier, 24 avril 2010, qu’une marche a été accomplie de Pertuis (Vaucluse) jusqu’à Meyrargues (13), afin de rendre un digne hommage à l’auteur et poète provençal jusqu’à son lieu de naissance. Étaient présents « le Félibrige », « la confrérie des gardians de la Nacioun Gardiano », sans oublier bien sûr les deux Demoiselles d’honneur représentant « La Reine d’Arles ».

Clic ici pour lire le programme

Après avoir assisté au spectacle de danses et de chants traditionnels, je suis allée au-delà de ma timidité pour obtenir cette photo imparfaite (nouvel appareil photo & émotion …) des deux demoiselles d’honneur de la Reine d’Arles. (Photos de groupe - ICI )

Magali à gauche, et Anaïs à droite, ainsi qu’une dame formidable qui a animé cette journée festive avec beaucoup d'humour « en prouvençau coumo de juste »… en provençal bien entendu !

_c__LNK_Magali_et_Ana_s__demoiselles_d_honneurs_Reine_d_Arles_25avril2010_CB

S_parateur

Joseph d'Arbaud a notamment écrit :

Nouvelles :

1926 : La bestio dóu Vacarès, préface de Charles Maurras.
1929 : La Sauvagine. La Sóuvagino

Romans :

- 1901 : Les Chants Palustres, Li Cant Palustre
- 1906 : Le laurier d’Arles Lou lousié d’Arle (Grand Prix des Jeux Floraux)

Contes :

- La Caraco
- Lou Regret de Pèire Guilhen
- Lou Palangro
- l’Antifo

Poèmes :

- 1920 : Li Rampau d’Aram
- 1906, publié en 1923 : Nouvè Gardian écrit en Camargue.

S_parateur

Un peu dépité de n’avoir pu obtenir un souvenir photographique de Frédéric Soulié (France 3) qui présentait le spectacle de danses et qui est passé tout près de moi à de nombreuses reprises.

F

(c) Photo empruntée au net

J'aime beaucoup l'émission TV régionale « Vaqui » qu'il présentait il y a quelques années, toute en provençal.

S_parateur

Je me suis dit hier soir, que ce samedi avait été bien agréable.

Rendez-vous l'année prochaine... ? ...

S_parateur

Posté par liberte2 à 14:52 - Général - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 avril 2010

Maman Oie, Canetons et Poulette.

Il arrive parfois que mes promenades me réservent de formidables surprises.

Ce jour-là, au détour d’un chemin et près d’un petit jardin, j’ai été accueillie par une maman Oie très remontée contre les visiteurs inconnus. Je dois reconnaître qu’il ne doit pas souvent arriver dans son univers un « ovni » de mon acabit, surtout muni d’un appareil photo !

_c_LNK_le_11_avril_2010_maman_qui_d_fend_son_domaine_CB

Cette dame blanche aurait bien pu me dissuader d’approcher par ses grands coups d’ailes et sa voix de stentor, voire même quelques sifflements dignes d’un cobra constrictor, s’il n’y avait eu deux petites merveilles et … un bon grillage !

Deux petits canetons adorables, pas impressionnés du tout par le spectacle de cette matrone aux grandes pattes...

_c_LNK_le_11_avril_2010_oietcanetons_CB

Pas plus que la poulette tout près. Le coq nain par contre ne s'est pas approché...

_c__LNK_le_11_avril_2010_canetons1_CB

J’ai alors mieux compris le comportement hyper protecteur de Madame Oie.

Comment ne pas me souvenir à cet instant précis, de ma petite historiette écrite le mois dernier ?

Je n’ai jamais vu des bébés oies et ceux-ci ressemblaient plus à des petits canards.

Qu’en pensez-vous ?

_c__LNK_le_11_avril_2010_canetons2_CB

Posté par liberte2 à 17:30 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 avril 2010

Les morilles...

C’est aussi une fleur du printemps, la morille lorsqu’elle est en «brouillade» croyez-moi, c’est un régal !

_c_LNK_le_15_avril_2010_assiette_morilles

S_parateur

Brouillade aux morilles

- Couper les morilles en deux (dans le sens de la longueur)

- Les laver délicatement dans plusieurs eaux.

- Porter à ébullition une casserole d’eau salée et y plonger les morilles lavées. Les faire « blanchir » 4 minutes.

- Les faire égoutter longuement dans une passoire (les alvéoles sont gavées d’eau), puis, les « tamponner » avec du sopalin.

- Couper les morilles en petits tronçons et les faire revenir quelques minutes à feu doux dans de l’huile d’olives.

- Dans un saladier, casser deux œufs par personne – bien sûr, il faut que le nombre d’œufs corresponde à la quantité de morilles !

- Battre les œufs
- Saler
- Poivrer

- Verser le contenu des œufs dans la poêle sur les Morilles.

- Faire « brouiller » lentement à feu doux jusqu’à ce que le mélange soit cuit à point.

Votre brouillade aux morilles fraîches est prête à déguster.

S_parateur

Personnellement je préfère préparer la « brouillade » à l’avance et la manger à température ambiante lorsqu’elle a refroidi. Cela fait ressortir le goût du champignon.

_c__LNK_le_15_avril_2010_Morille_seule

S_parateur

Posté par liberte2 à 21:30 - Recettes - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 avril 2010

Un parfum de printemps...

Chaque année au printemps, je suis, avec attention et émerveillement, la terre qui modifie son paysage .  La surprise de son décor digne d’une toile de maître, me surprend et me touche systématiquement pile côté coeur .

Comment rester indifférente à cet immense écrin de bijoux parfumés et colorés ?

Je n’ai pas résisté dimanche à faire quelques clichés, en découvrant entre autre, les belles fleurs qui ornaient les poiriers sur le bord des talus.

S_parateur

** Premières photos avec Sony Cybershot-W115

_c_LNK_le_11_avril_2010__fleurs_de_poirier1_CB

S_parateur

_c_LNK_le_11_avril_2010__fleurs_de_poirier2_CB

S_parateur

_c_LNK_le_11_avril_2010__fleurs_de_poirier3_CB

S_parateur

_c_LNK_le_11_avril_2010__fleurs_de_poirier4

S_parateur

Posté par liberte2 à 17:30 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 avril 2010

Le cœur au midi...

Lucie se sentait seule et démunie face à son environnement pollué par le bruit. Il en faut parfois peu, quelques personnes de son entourage. Elle avait beau se dire que demain tout irait bien, rien à faire,  trop bruyants étaient ses nouveaux voisins !

Lucie avait essayé de composer avec leurs bavardages, ou plutôt devrait-elle dire leurs disputes à répétition, leurs manières de vivre. Elle espérait que les uns et les autres finiraient par trouver un terrain d’entente, hélas… le calme annonçait toujours une tempête plus importante.

Afin de ne pas perdre la tête, la jeune femme avait pris l’habitude de s’éloigner de sa maison refuge. Solution temporaire, pour quelques heures de calme. Tout de même, elle n’allait pas  s’enfuir à tout bout de champ ! De jour comme de nuit ! Il y avait tant d’années qu’elle était là !

Une profonde tristesse l’envahissait, le découragement, qu’allait-elle devenir ?

***

Quand enfin calme et silence revenaient, Lucie retrouvait alors sa sérénité, ses activités, ses projets.

Demain c’est sûr, elle partirait par les chemins balader !

Une petite fleur ensoleillée veillait depuis des années, tel un ange gardien ancré dans ses pensées. Cette fleurette avait permis à Lucie de toujours garder son cœur au midi...

Copyright © Liberté-NK
Texte & Photo avril 2010

_c_LNK_le_5_avril_2010_pissenlit



Posté par liberte2 à 17:59 - Mes écrits - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2010

Réunion au sommet...

Sous un soleil étincelant, quelques pâquerettes fraîchement écloses tenaient ce jour-là un conciliabule d’importance. Lorsqu’elles étaient sorties de l’herbe tendre pour afficher leur belle robe, dame nature les avait interrogées.

- Maintenant que vous avez fait votre entrée parmi nous, il faut que vous choisissiez le nom de votre groupe. Ceci, pour que je vous place près de voisins avec qui vous créerez je l'espère des liens amicaux, en vivant si possible en parfaite harmonie.

_c_LNK_le_5_avril_2010_2_

La voix de cette grande dame avait provoqué un sacré remous entre ces damoiselles, leurs pétales s’agitaient dans tous les sens, au risque de perdre quelques grains de leur cœur jaune d’or.

Pourquoi ? me direz-vous.

Si les jeunes filles avaient l'air de se ressembler, ce n’était pas du tout le cas quant à leur conversation. L’une aimait parler jupons, l’autre de la terre, l’autre de sa santé, l’autre voulait s’instruire, une autre construire, une autre faisait que rire, l’autre que pleurer, une autre chanter, une autre revendiquer, une autre prier, une autre s’exhiber et lalala et lalalère…

Après bien de palabres, de cris, de pleurs, une conclusion s’imposait… elles feraient partie des « inclassables » !

Copyright © Liberté-NK
Texte & Photo avril 2010

Posté par liberte2 à 18:28 - Mes écrits - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 avril 2010

Je veux toucher le ciel…

« Arbrisseau » s’était mis en tête de vouloir toucher le ciel.

Il s’imaginait alors qu’il n’était qu’un fétu de bois, qu’en grandissant et brillant de ces bourgeons tout vert et frais sortis des branches, le bleu azur et lui ne feraient qu’un.

_c__LNK___5_avril_2010

Chaque année au printemps son espoir allait grandissant.

- Tu es un doux rêveur ! Lui disait gentiment et en souriant ses voisines « Fleurettes-Pâquerettes » 

Obstiné et têtu « Arbrisseau » y croyait dur comme fer. Il ne s’était pas rendu compte qu’il s’élargissait plus qu’il ne s’allongeait. A trop vouloir grandir,  ce dernier ne voyait même plus ses pieds ! Pourtant, des milliers de gens venaient l’admirer, attendant avec impatience l’apparition de ses fleurs colorées et parfumées.

Rester modeste, apprécier celles et ceux qui nous entourent, permet de vivre pleinement et avec plaisir son quotidien. Les rêves de gloire et de grandeur ne sont pas toujours de bon aloi.

Copyright © Liberté-NK
Texte & Photo avril 2010

 

Posté par liberte2 à 13:26 - Mes écrits - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 avril 2010

Les souvenirs...

Les souvenirs heureux sont des milliers de petits soleils qui nous entourent et nous rassurent les jours de doute.

Parfois, ils surgissent imprévus comme un bouquet de printemps.

Lointains, ils nous paraissent flous, un détail anodin les faits intenses et doux.

Copyright © Liberté-NK

S_parateur

Posté par liberte2 à 17:02 - Mes pensées - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,